Comment arrêter de tomber malade après le levage

Une formation intensive de poids peut être nécessaire si vous vous entraînez pour un événement sportif ou avez un objectif personnel de forme physique optimale que vous essayez d’atteindre. Bien que vous puissiez vous concentrer sur vos exercices d’exercices et vos ensembles, surveillez également votre régime si vous vous sentez mal après le levage. Les deux causes les plus courantes de se sentir mal après le levage sont la déshydratation et la glycémie ou hypoglycémie. Par conséquent, faites les changements alimentaires nécessaires pour éviter de vous sentir mal après vos séances d’entraînement.

Buvez des quantités suffisantes d’eau lors de vos exercices intensifs de levage pour éviter de vous sentir malades. Pendant votre séance d’entraînement intense, vous transpirerez, ce qui peut provoquer une déshydratation. Boire 1 à 3 tasses d’eau 15 à 20 minutes avant l’exercice. Pendant l’exercice, vous devriez continuer à boire des liquides jusqu’à ce que vous ayez terminé votre activité, recommande le Conseil américain sur l’exercice.

Inclure des hydrates de carbone complexes dans votre alimentation pour cesser de vous sentir mal après le levage. La faiblesse du taux de sucre dans le sang, ou l’hypoglycémie, est une cause fréquente de malaise après le levage. Les hydrates de carbone complexes fournissent une libération régulière de glucose dans votre circulation sanguine afin de maintenir vos taux de glycémie dans des limites saines afin que vous ne vous sentez pas malade. Mangez un repas riche en glucides complexes 45 minutes à 1 heure avant de faire de l’exercice pour prévenir l’hypoglycémie. Vous pouvez boire une boisson sportive avec des hydrates de carbone pendant votre séance d’entraînement pour prévenir l’hypoglycémie.

Évitez d’augmenter l’intensité de votre régime de levage trop rapidement. Votre corps doit s’adapter au fil du temps à la souche que vous mettez dessus. Augmenter l’intensité de votre entraînement graduellement pendant plusieurs jours afin d’éviter de vous pousser au point où vous vous sentez mal après le levage.